Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer
Retour
Denis CHABOUD
27 avril 2021
Magdalena38 : Lumière Baptismales

Magdalena38 : Lumière Baptismales

“Le sabbat terminé, Marie-Madeleine, Marie, mère de Jacques et Salomé achetèrent des parfums pour aller embaumer le corps de Jésus. De grand matin, le premier jour de la semaine, elles se rendent au tombeau dès le lever du soleil “(Marc 16,1/2).

C’est bien dans cette aube pascale que ces hommes et ces femmes, venus de leur Nigéria natal parfois de villages reculés parfois de “slums” arrivent, cierges allumés vers l’eau baptismale. Nous voilà en effet bien dans le baptême de nombreuses jeunes femmes nigérianes, issues du monde de la prostitution. Il fait encore nuit dehors malgré l’horaire d’été et cette année c’est vraiment au petit matin de Pâques que commence un grand moment de leur vie et de toute la communauté ecclésiale. Pour tenter de comprendre comment cette eau salvatrice et vivifiante a pu attirer ces âmes si blessées, pour beaucoup d’entre elles, tournons nous successivement vers leur demande, leur accompagnement et la cérémonie du baptême.

Demandes inattendues et Annonces aux réponses insoupçonnées :

C’est au cours d’une tournée nocturne Magdalena à Grenoble, en camping-car et d’une rencontre d’une jeune nigériane dans une avenue déserte que Jennifer nous surprend. Elle “travaille” pour les réseaux de prostitution. Après avoir pris une boisson et accepté de prier ensemble, elle confie au prêtre présent ce soir-là son désir de baptême. Puis au cours des 2 années suivantes deux autres demandes seront également formulées .

Nos premières réactions, devons nous l’avouer, ont été plutôt de déroutement, d’embarras, certainement. Avons nous les moyens en anglais d’y répondre ? Savent-elles vraiment ce qu’elles demandent ? Entre leur activité de la rue et le fossé culturel de “nos” baptêmes, la question devient compliquée.

Fuite de notre part, peur d’y répondre, accueil de telles demandes bien peu conventionnelles ? la réponse fut tout d’abord le silence.

Très certainement ce silence justifié par “manque de moyens” a cheminé dans nos esprits. Si bien que ne sachant ni trop comment, ni trop où nous pouvions nous engager une réponse positive a finalement pu être donnée à ces 3 demandes.

Le plus étonnant restait à voir : sous l’action de l’Esprit l’idée apparut d’emblée d’annoncer simplement à toutes ces jeunes femmes nigérianes cette proposition de faire route ensemble pour les préparer, et nous préparer, à cette folle aventure du baptême au sein de l’Eglise catholique. Folle, aussi parce que sachant que nombre d’entres elles avaient grandi dans la culture évangélique ou féquenté des églises d’obédiences diverses.

Elles se présentèrent d’emblée 13 jeunes femmes et 2 hommes à ce rendez-vous quelque peu insolite d’un accompagnement à ce sacrement fondateur. S’ajouteront très vite une dizaine de jeunes enfants eux aussi à baptiser. Inquiétude et joie mêlée nous ont emporté dans ce voyage vers Notre Seigneur.

Notre démarche et réflexion s’éclaire d’un exemple de ce qui se passe à Mataderos quartier périphérique , populaire de Buenos Aires en Argentine. Tous les prêtres de l’archidiocèse, nous dit Gianni Valente, sont invités à simplifier au maximum l’accès au baptême, à éviter les pharisaïsmes ( pour la forme) et les

prétentions(administratives ou familiales) qui ne font qu’augmenter la déchristianisation. Le fait de demander le baptême pour soi-même ou pour ses propres enfants “est déjà un fruit de la grâce de Dieu”. Le baptême est quelque chose de simple nous apprennent ils, mais pas un simple baptême.

Pourrions- nous annoncer dans notre pays où sécularisation et agnosticisme se mêlent généreusement(et faire preuve d’une telle audace) que le Baptême existe et que cette porte est ouverte à tous ceux qui le demandent ?

“ El bautismo en clave misionera “ “ Le baptême , comme clé de la mission “

L’Accompagnement :

“En ces jours-là, l’ange du seigneur adressa la parole à Philippe en disant : “Mets-toi en marche en direction du sud, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ;elle est déserte.” “Et Philippe se mit en marche. Or un Ethiopien, un eunuque… était venu à Jérusalem pour adorer. Il en revenait assis sur son char et lisait le prophète Isaïe. L’Esprit dit à Philippe : approche et rejoins ce char.” Comme il ne comprenait pas ce qu’il lisait “ Il invita donc Philippe à monter et à s’asseoir à côté de lui .”(Actes Apôtres 8,26/31)

Invités à nous asseoir à côté de lui ou d’elle, n’est ce pas là l’une des missions de ce baptême ? D’ailleurs dès l’approche d’un point d’eau l’éthiopien s’y arrête et demande le baptême. “Ils descendirent dans l’eau tous les deux, et Philippe baptisa l’eunuque” ( Actes Apôtres 8,38 ). En évoquant ce passage de l’évangéliste Jean sur Philippe , baptiste en l’occurrence, il n’est pas possible de ne pas exprimer une reconnaissance au Padre Jean-Philippe,sans jeu de mots et aux solides épaules d’Alix et Rodolphe dans ce chemin de baptême.

La préparation au baptême est une inconnue pour ces jeunes femmes mais aussi pour nous. Se dessine une ouverture pour enraciner leur vie nouvelle ou plutôt une volonté de valider cette vie qu’elles veulent meilleure, plus belle. Il y a quelque part cet ancrage en Dieu, ce cadeau d’amour qu’elles perçoivent immédiatement. C’est une véritable sortie du tombeau. Elles n’ensevelissent pas leur passé car ce passé , leur histoire, à chacune, différente et douloureuse est et reste le mystère de leurs vies.

Cette préparation au baptême est une découverte de ce Christ Ressuscité qu’elles ne connaissent pas vraiment mais que leur âme “ouverte” laisse attirer vers cette lumière.

Un temps de louange avant la messe, chaque dimanche, pour chanter en anglais . C’est le temps d’exprimer dans leur langue cette joie de dire Dieu , de le remercier pour sa Bonté et son Amour avec leur voix, leur corps et leurs sourires si communicatifs. C’est aussi ce temps de “ lectio divina” adapté. Nous lisons, relisons l’évangile du dimanche et le partageons.

Au milieu d’observations, de questionnements apparaissent des remarques étonnantes et l’étonnement de leur participation. Un vrai forum où des repères historiques, géographiques et décryptage des messages évangéliques se font, petit à petit, jour. Chaque samedi soir, sur le groupe, se fait la lecture en anglais de ces passages d’évangiles, riches en rapprochement de nos vies concernées.

De par leur culture, qu’elle soit évangélique ou non , Dieu fait partie de leur Vie. Leur connaissance des “Ecritures” est surprenante, presque naturelle .

Dieu est source d’Amour, il voit nos péchés et sa Miséricorde est là. Cependant le fait qu’il puisse bénir leur vie est recevable, plus difficile d’accepter celui du vrai pardon de nos péchés. L’universalité de l’Eglise catholique est une découverte pour certains et la prière sans frontière un ouvrage à tisser.

Ce que signifie “le geste de paix”, l’élévation du pain et du vin, le “pain sacré “pendant la messe ou encore la confession restent des énigmes . Le sacrement est lui aussi un concept difficile à comprendre. Pourtant au-delà de ce chemin intellectuel, de connaissance, elles le vivent avec un exemplaire recueillement. Quant au célibat des prêtres, c’est tout à fait incompréhensible. La route semble déserte mais pas seulement sur la route du sud...

Le Jour du Baptême et sa Lumière :

Ce jour-là s’accomplit un premier miracle. Rendez-vous à 6h du matin pour le début de la Vigile Pascale à 6h30. Tous et toutes sont au rendez-vous. Inutile d’expliquer ce qu’est le temps africain bien différent de son homologue européen.

Dans l’obscurité de la basilique, les visages éclairés de joie par les cierges disent cette entrée dans un temps sacré où Dieu bénit leur présence, habite leur cœur, anime leur Espérance. Puis l’eau des jarres est répandue généreusement sur leurs têtes débordant joyeusement sur les visages, le cou et les épaules.

Lumière si forte, si flagrante qu’au-delà de leurs coutumes culturelles et vestimentaires, c’est un foisonnement d’étoffes multicolores, des cheveux aux pieds. Polychromie comparable aux fresques et vitraux flamboyants pour marquer cette clarté de la résurrection. Ces couleurs attirent l'œil, certes, mais reflètent la beauté des âmes.

Ce baptême n’est il pas une sorte d’intronisation à une vie nouvelle, non consacrée à Dieu mais consacrée par Dieu ? Cette omniprésence divine ne les crée pas enfants de Dieu car elles le sont, déjà créés à son image, mais par le baptême leur révèlent qu’elles le sont.

Une amie africaine,Jeffa ,musulmane, elle aussi issue des réseaux a répondu à l’invitation de ses compagnes de venir assister à leur baptême. Au moment de la communion elle s’avance elle aussi dans un geste de partage pour recevoir la bénédiction du prêtre. Geste fort, une grandeur d’âme.

Le témoignage de ces “ frères et soeurs” dans le baptême nous rappelle quelques vérités essentielles :

D’abord que le salut ne nous vient pas de notre niveau de connaissances , ni de notre “niveau culturel” pour se mettre en chemin mais de l’ouverture à l’innocence de notre coeur, à l’amour de Dieu pour les Hommes. Il nous apprend que tout accompagnement nécessite un partage et une transformation à la fois de l’accompagné et de l’accompagnant dans l’amitié et l’intelligence fraternelle. Enfin ces frères et sœurs pour nous venues “des îles lointaines” nous apprennent à dévoiler notre âme. Leur histoire vient frapper à la porte des nôtres et nous rappeler que Jésus le Bon berger peut à tout moment venir nous chercher là où nous nous sommes égarés.

“J’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cet enclos: celles-là aussi il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix. Il y aura un seul troupeau et un seul pasteur. Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie pour la recevoir de nouveau.” (Jean 10, 16/17)

Denis Chaboud, Magdalena38

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Magdalena92 : les douches du jeudi matin

Magdalena92 : les douches du jeudi matin

Depuis le début de la crise sanitaire, Magdalena92 en collaboration avec l’association le...

Tiphaine LE PARLOUËR
31 mai 2021
Magdalena38 : lancement d'un parcours ALPHA

Magdalena38 : lancement d'un parcours ALPHA

"Je veux dire avec douleur que la pire discrimination dont souffrent les pauvres est le manque...

Rodolphe BARON
28 mai 2021
Magdalena38 : Lumière Baptismales

Magdalena38 : Lumière Baptismales

“Le sabbat terminé, Marie-Madeleine, Marie, mère de Jacques et Salomé achetèrent des parfums...

Denis CHABOUD
27 avril 2021
Magdalena 45 : de belles initatives à Orléans

Magdalena 45 : de belles initatives à Orléans

Afin de rendre Magdalena davantage visible dans la paroisse, et d'y intégrer nos invités,...

Bénédicte VICTOR
27 avril 2021
Magdalena69 : Lancement des tournées du coeur

Magdalena69 : Lancement des tournées du coeur

Depuis le 10 Mars, Magdalena 69 s’est lancé dans les tournées du cœur ♥️ tant attendues ! Non...

Antonia de Miollis
22 mars 2021
Magdalena38 : l'accompagnement des personnes en situation de prostitution

Magdalena38 : l'accompagnement des personnes en situation de prostitution

Le samedi 23 janvier dernier, Magdalena38 a organisé une journée de travail consacrée à...

Marie-Amélie CREPS
22 février 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus